Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Majestueuse Normandie.

Majestueuse Normandie.
Honfleur 
Honfleur

A la fois port de pêche, de commerce et de plaisance, Honfleur a un riche patrimoine historique et artistique. Cité des peintres et de l'impressionnisme, cette ville est irrésistible. Sur l'estuaire de la Seine, les lumières changeantes ont inspiré Monet, Courbet et tant d'autres. Ses maisons étroites couvertes d'ardoise, ses ruelles pavées, ses maisons à colombage, ses petites boutiques, ses hôtels de charme, ses restaurants typiques,  le vieux bassin et la lieutenance  sont les symboles de la ville. 

À Honfleur, l'église Sainte Catherine est la plus grande église de France construite en bois avec un clocher séparé. Son architecture est vraiment particulière : sa voûte a la forme d'une coque de navire renversé. 

Intérieur de l'église Sainte-Catherine - Honfleur

Face à l'église, on remarque le clocher séparé : une robuste construction de chêne édifiée sur la maison du sonneur. S'il est une église originale, c'est bien cette église Ste Catherine à Honfleur. Elle a été construite dans la seconde moitié du 15e siècle par des charpentiers de marine, «les maîtres de hache», en remplacement d'un précédent édifice détruit par les anglais pendant la guerre de Cent ans.

Deauville

Deauville

Si Deauville se trouve être la plus belle station balnéaire de la Normandie, c'est également l'une des plus prestigieuses et des plus huppées de France. A l'instar de Dinard, La Baule ou Biarritz, Deauville bénéficie d'une aura qui dépasse les frontières nationales.

Son front de mer, notamment, avec sa superbe plage de sable, ses cabines de plages et ses parasols multicolores, est aussi réputé que fréquenté. Autour de son casino, villas et palaces se succèdent. C'est à proximité de ces derniers que se niche le palais des congrès qui accueille depuis 1975 le Festival du cinéma américain de Deauville.

La célèbre promenade des Planches construite en 1923 est bordée de cabines portant le nom des stars, venues pendant le festival. À proximité : la Place Claude Lelouch, qui par son film "Un homme et une femme", a associé Deauville au romantisme. ♪♫ Dabadabada..♫♪.  La ville n'est pas très grande, mais elle regorge de belles demeures et de boutiques de luxe.

Imaginez une station balnéaire qui, comme une fleur, s'est épanouie au cours des siècles. Et bien voici Cabourg, la Reine de la Côté fleurie. 

Cabourg

Connue pour sa plage, ses bains de mer et sa promenade Marcel-Proust, écrivain très attaché à ce lieu, la ville de Cabourg accueille chaque année son Festival du film romantique.  Cette ville a un charme intemporel qui mêle habilement l'ambiance si caractéristique de la belle Époque, le romantisme d'une plage de sable fin sur lequel sont posées ces petites cabines rayées bleues et blanches si emblématiques et une vie artistique riche et variée. On apprécie particulièrement l'éclectisme architectural de cette ville aux multiples facettes qui nous permet d'admirer tour à tour des maisons à pans de bois, des demeures élégantes du début du XXe siècle ou des cottages anglo-normands...Ou un mélange des trois !  

Carentan 

Sur une des côtes les plus variées de la Manche, le port de Carentan offre un site exceptionnel. 

Le port de Carentan

Un bassin entouré de verdure est parfaitement intégré dans la ville. Le port est ouvert à tous types de bateaux, il arbore le label «Pavillon Bleu» depuis 26 ans, pour son accueil de qualité et ses équipements. L'entrée du port à partir de la Baie des Veys se fait d'abord, par un chenal balisé puis endigué, qui traverse le «Parc Natuel des Marais du Cotentin» et qui débouche sur une écluse. 

Le GR223, ou «sentier des Douaniers», relie quant à lui Carentan et les plages du débarquement au Mont-Saint-Michel. Au cœur de ce parcours, la péninsule du Cotentin révèle toutes les beautés de la côte normande. 

Utah Beach 

Les passionnés d'histoire parcourent cette plage chargée d'émotions 

Utah Beach

Le GR223 permet en effet de voir Utah Beach, qui s'étend de Sainte-Marie-du-Mont à Quinéville sur environ 5 km. C'est ici que débarquèrent le 6 juin 1944 les troupes américaines. Pour en savoir plus, il faut se rendre au musée du Débarquement, situé sur la plage elle-même. Il retrace en dix séquences le déroulé des événements, pour une immersion totale dans cette journée qui changea le cours de l'histoire. On y découvre également une collection d'objets, de véhicules et de matériel, dont la pièce maîtresse est un bombardier américain B-26 Marauder exposé dans un hangar spécialement conçu pour lui. Un film documentaire, avec des témoignages poignants de vétérans est également proposé. 

Barfleur 
Barfleur
Le phare de Gatteville

Ce charmant petit port aux maisons de granite gris, classé parmi les «plus beaux villages de France», est une étape incontournable du tour du Cotentin. Barfleur a été au Moyen Age un port majeur, à l'importance nationale. Il était le lieu d'embarquement officiel des ducs de Normandie et des rois d'Angleterre, et accueillait de nombreux navires de guerre. Il fut détruit au XIVe siècle et le port actuel date seulement du XIXe siècle. La beauté de ce village, son reflet sur la mer aux couleurs sans cesse renouvelées, son architecture ont inspiré de nombreux artistes, dont le peintre Paul Signac et les écrivains Victor Hugo et Jules Renard. Parmi les curiosité, l'église Saint-Nicolas à l'allure étonnante. Achevée en 1844, deux siècles après le début des travaux, elle rappelle un château fort avec sa chapelle d'axe en dôme octogonal et son clocher dépourvu de flèche. À 4 km de là, un peu plus loin sur le sentier des Douaniers, on visite le phare de Gatteville, deuxième de France par sa hauteur - 75 mètres - qui veille sur la cité depuis 1834. 

Le cap de Carteret 
Le cap de Carteret 

Ce promontoire rocheux, classé «espace naturel sensible de la Manche», offre un magnifique panorama sur les îles de Sercq et de Jersey au large et jusqu'à Granville sur la côté sud. On fait monter le spectacle d'un cran en gravissant les cinquante huit marches du phare du Carteret situé à 85 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Outre le paysage, la faune est ici particulièrement intéressante et variée. Les oiseaux sont nombreux, on croise des fauvettes pitchous, des grands corbeaux et des faucons pèlerins. 

Au large, on voit des fous des Bassan, et avec de la chance, on aurait pu observer des dauphins ! 

Le cap de La Hague 
Le cap de La Hague 

La beauté sauvage du cap de La Hague, avec son superbe camaïeu de verts, qui lui a donné son surnom de «Petite Irlande», a de quoi couper le souffle. Il y a ici comme un air de bout du monde. Goury et son phare situé à 800 mètres au large font partie des lieux à voir absolument. En face se trouve le Raz Blanchard, un passage où sévit l'un des plus forts courants maritimes de la planète. Le site du Nez de Jobourg est également exceptionnel. Ses falaises, les plus hautes d'Europe, plongent du haut de leurs 128 mètres dans une mer dont les nuances vont du turquoise au bleu marine. La vue ici est tout à fait spectaculaire : au loin, par temps dégagé, on peut discerner les îles anglo-normandes. 

Saint-Vaast-La-Hougue et les Tours Vauban 
île de Tahitou

Petite commune de 1.700 habitants, Saint-Vaast-la-Hougue abrite deux œuvres de Vauban : les tours observatoires de Tahitou et de la Hougue, inscrites au patrimoine mondial de l'humanité. Mesurant 20 mètres de hauteur, elles ont été construites à la suite de la défaite de l'amiral Tourville face à la flotte anglo-hollandaise lors de la bataille de la Hougue en 1692. L'objectif était qu'elles protègent la baie en croisant leurs feux, la tour de la Hougue étant sur le continent et celle de Tahitou sur l'île du même nom. Un petit détour sur cette dernière, accessible à pied à marée basse au terme d'une marche d'environ vingt-cinq minutes, nous permet de découvrir un site ornithologique exceptionnel, où l'on observe au cours de l'année plus de 150 espèces d'oiseaux différents. 

Cherbourg 
Cherbourg

De sa position privilégiée tournée vers la Manche au bout de la presqu'île du Cotentin, Cherbourg s'est développée sur les rives de l'Yvette. Escale transatlantique des plus beaux et des plus grands paquebots du monde (tels que le Queen Mary II), port de pêche, de commerce, militaire ou de plaisance, Cherbourg accueille régulièrement de grandes manifestations nautiques, telles que la Course du Figaro. La vie locale fait la part belle à la culture, entre son théâtre à l'Italienne, ses musées d'art et d'histoire, sa basilique, le château des Ravalet et bien sûr, la Cité de la Mer. Calée sur les pentes verdoyantes du Cotentin, la ville admire devant elle un ouvrage titanesque du XVIIIe siècle : la seconde plus grande rade artificielle au monde ! 

Barneville-Carteret 

Carteret avec ses villas belle époque est un cadre agréable pour se balader, et de l'autre côté du havre, dans le bourg de Barneville, un charmant marché propose, le samedi, ses produits gourmands. Depuis Barneville-Carteret on part à la découverte des îles anglo-normandes grâce aux voiliers ou vedettes motorisées qui assurent des traversées. Aurigny, Guernesey, Serq et Jersey ne sont qu'à quelques encablures ! Une virée en mer qui assure le dépaysement total, à l'heure anglaise ! 

Les cabines de Carteret 

Avec la mode des bains de mer, à la fin du 19e siècle, les hôtels et villas ont fleuri le long de la plage de Barneville et sur les hauteurs de Carteret, mêlant l'élégance à l'ambiance portuaire. Sur la plage de la Potinière, à Carteret, on trouve de jolies cabines de bain, blanches et bleues. 

Cette portion du sentier des douaniers relie la plage de Carteret à la plage de la Vieille église. Très belles vues sur les îles anglo-normandes tout au long du sentier. Au 18e siècle, ce sentier permettait aux douaniers d'assurer la surveillance du littoral et en particulier de prendre sur le fait les contrebandiers venus des îles. Tout en haut des falaises, on accède aux ruines d'une ancienne batterie d'artillerie côtière construite en 1745 pendant la guerre de Succession d'Autriche et qui restera en service jusqu'au milieu du 19e siècle. Sur cette partie du GR223, on découvre des plages de sable fin à perte de vue, c'est une totale reconnexion à la nature entre terre et mer! 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article