Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Historia

Historia

Les Arts et la culture : peinture, littérature, histoire, voyages.. Mon choix est personnel et subjectif, car je choisis ce que j’aime et ce qui me plaît.


La brosse à dents, une affaire aux poils !

Publié par Clara sur 22 Mars 2021, 09:07am

Catégories : #CULTURE

Se laver les dents, C'est une pratique à laquelle nous avons tous recours plusieurs fois par jour, mais connaissez-vous son origine ? 

Depuis la plus haute Antiquité, les hommes et les femmes ont cherché et trouvé les moyens de se nettoyer les dents. Ils ont mâché d'innombrables plantes et inventé de nombreux ustensiles : cure-dents en bois, en plume, en épine, en poil de porc-épic , bâtons à mâcher, noix de Kola à mastiquer, chiffon pour se frotter les dents ...

Les Romains s'appliquent sur les dents une pâte qu'ils frictionnent simplement avec les doigts : c'est le premier dentifrice (de fricare : frictionner). On se lave, on se frotte, mais on ne se les brosse pas.

La brosse à dent, telle qu'on la connaît, date de 1498. Il s'agirait d'une intervention chinoise. Elle présente des poils de sanglier piqués sur un manche en ivoire. Rapportée en Europe par un voyageur particulièrement soucieux de son hygiène dentaire, elle apparaît en France sous le règne de Louis XV (XVIIIe siècle), mais reste un objet de luxe que l'on trouve dans les nécessaires de voyage des plus fortunés. 

La brosse de Napoléon est faite de poils de sanglier et son manche est en or !  En plus de l'eau de Cologne dont il fit toute sa vie un usage dispendieux, il portait une grande attention à ses dents qu'il avait, dit-on, très belles et très blanches. Son premier valet de chambre Louis Constant (1778-1845) témoigne dans ses mémoires qu'il se servait, pour ses dents, de cure-dents de buis et d'une brosse trempée dans de l'opiat.

Brosse à dents de Napoléon
La brosse à dents de l’Empereur fut une création de l’orfèvre Martin-Guillaume Biennais (1764 – 1843). À son manche d'or était fixé une tablette de bois garnie de poils de sanglier.

La France conserve le monopole de la fabrication jusque dans la seconde moitié du XIXe siècle. À Beauvais, la fabrique «La Brosse et Dupont», dirigée par Émile Dupont,  devient, à partir de 1892, la première entreprise de brosserie française. Les fabricants emploient de la soie de blaireau, de chèvre, de sanglier ou de porc. La production reste artisanale. 

En 1780, le Britannique William Addis produit la première brosse à dent en série. La société, qu'il vient de créer, emploie soixante personnes qui fabriquent des brosses à manche d'os et en poils de crin de cheval, de tailles différentes pour les hommes, les femmes et les enfants. Lorsque l'Américain H.N Wadsworth dépose le brevet d'une brosse fabriquée en os et poils de soie de porc de Sibérie en 1850, cette industrie prend son envol, malgré des lenteurs, car la soie de porc est sensible aux bactéries et sèche mal. Nid à microbes, ce type de brosses à dents est donc peu hygiénique. Elles sont, de plus, très agressives pour les gencives, ce qui fait fuir les utilisateurs. 

Premier progrès, le 24 février 1938, la société américaine Du Pont de Nemours introduisit sur le marché la fibre synthétique de Nylon, empêchant la prolifération des bactéries. Mais la dureté des poils synthétiques rend le brossage douloureux. 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement américain impose aux G.I. de se brosser les dents quotidiennement afin de leur faire contracter cette salutaire habitude préconisée par les dentistes.

Conscients des réticences des utilisateurs, les laboratoires font porter leurs efforts sur la texture des poils pour les rendre plus souples. C'est chose faite dans les années 1950. Puis vient le manche en celluloïd. Enfin pour satisfaire aux exigences des consommateurs qui entendent se brosser les dents sans effort, le laboratoire pharmaceutique Squibb commercialise, en 1961, la première brosse électrique qu'il a présentée trois ans plus tôt au centenaire de l'Association dentaire américaine. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Désormais, chacun peut utiliser un appareil similaire à celui qui équipe le cabinet de son dentiste. 

Pour dessiner une brosse à dents électrique il fallait d'abord comprendre les causes des parodontopathies. Elles ont été claires dès ce moment. 

Ce n'est plus un mystère, un brossage régulier et efficace prévient de nombreux dommages comme l'apparition de la plaque dentaire ou encore de caries. 

Mais quel brossage est le plus «efficace» ? 

La brosse à dents électrique présenterait un effet bénéfique supérieur à la version manuelle. Mais les bénéfices à long terme ne sont pas prouvés. Pour avoir une bonne santé bucco-dentaire, on a une multitude de choix de brosses à dents, le prix reste aussi un critère de choix. Ce prix varie en fonction de la marque, qu'elle soit manuelle ou électrique mais aussi des spécificités de certaines brosses à dents. On trouve aussi bien en magasin, une multitude de marques permettant de choisir selon ses envies mais en se fondant également sur la notoriété de certaines marques par rapport aux autres. Il se vend 180 millions de brosses à dents en France chaque année. Un marché concurrentiel dominé par le marketing.  Beaucoup considèrent que leur hygiène bucco-dentaire est assez performante avec une brosse à dents standard. Le principal reste la technique de brossage et non l'objet. Même avec un outils sophistiqué, si le brossage est mal fait, il ne sera pas efficace. 

Les brosseries hexagonales ont commencé à fermer dans les années 1970, balayées notamment par les productions asiatiques. Donc, lorsque vous achetez vos brosses à dents, il y a peu de chances qu'elles soient fabriquées en France....À moins que vous ne soyez un fidèle du dernier fabricant hexagonal : La Brosserie Française, à Beauvais dans l'Oise. 

En 170 ans d'existence, La Brosserie Française aura connu toutes les étapes de l'industrie : création en 1845 par Mr Dupont sur les rives du Thérain dans l'Oise, bel essor aux 19e et 20e siècles, fusion, modernisation, externalisation en Asie, puis retour aux sources, en rapatriant en 2012 la totalité de sa production, à deux pas de son site historique, à Beauvais. Aujourd'hui, la Brosserie Française est la dernière entreprise de production de brosses en France.

Elle compte une trentaine de salariés spécialisés dans la fabrication de brosses à dents et à cheveux, commercialisées sous les marques Bioseptyl et pour les cheveux sous Tracia et 1845. L'entreprise a complètement repensé son modèle économique. Les brosses sont recyclables, conçues avec des matériaux recyclés et des bioplastiques. La Brosserie Française est à l'initiative d'une communauté éco-citoyenne et d'une boucle de collecte et de recyclage de ses brosses, qu'elle réintègre dans le process en confectionnant des capuchons de protection des brosses. 

Dans cette usine, ils pratiquent l'empoilage - c'est à dire l'insertion des fils de nylon dans la tête de la brosse à dents - et le conditionnement pour l'expédition. 

Et dire que ce savoir faire à failli complètement disparaître ! 😱

Aujourd'hui, cette marque Bioseptyl est présente dans 1 500 grandes surface de l'Hexagone, leurs brosses à dents ne sont pas plus chères que les brosses techniques fabriquée à l'étranger. 

Il se vend 180 millions de brosses à dents en France chaque année. Un marché concurrentiel dominé par le marketing. 

Une brosse à dents, c'est trois mois maxi selon les recommandations des dentistes. Et encore cela dépend de la façon dont on les entretient. Je vous laisse faire le calcul ! Et comme cet achat ne procure par un plaisir inouï, Bioseptyl, vole à notre secours ! Il nous propose un abonnement depuis leur site internet. Vous choisissez la brosse qui vous convient et la fréquence à laquelle vous voulez la renouveler. Un, deux ou trois mois, et la voilà livrée dans votre boite à lettres. Directement du producteur au consommateur ! 

Fibres entrecroisées multi-hauteur, en biais, extra souples, souple ou medium, il y en a pour tous les goûts. Pour les petits, ou pour ceux qui veulent faire graver leur prénom ou un mot doux sur son manche. Une belle idée de cadeau dans un joli coffret ! -

Joli slogan : la boite à sourire pour être aussi beau dehors que des dents ! 

En cette période d'incitation à l'autonomie industrielle de notre pays. Achetons Français. Car cette entreprise, moribonde il y a quelques années revient de loin ! Et doit son succès à un pari risqué : relocaliser en France toute sa production partie en Chine dans les années 2000.

Et pendant que - ironie de l'histoire - Bioseptyl vante le «made in France» sur les marchés de l'export. On trouve des brosses à dents beauvaisiennes....en Chine ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents