Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Historia

Historia

Les Arts et la culture : peinture, littérature, histoire, voyages.. Mon choix est personnel et subjectif, car je choisis ce que j’aime et ce qui me plaît.


Par ici la monnaie via le distributeur automatique

Publié par Clara sur 19 Novembre 2020, 15:41pm

Catégories : #CULTURE

Par ici la monnaie via le distributeur automatique

Si l'idée remonte à la fin des années 1930, il faut attendre 1967 pour que le premier distributeur de billets soit installé dans une banque au nord de Londres. 

Comment faisait-on, jadis, pour retirer de l'argent ? Il fallait se rendre dans une agence bancaire et s'adresser aimablement à la caissière. Un, deux, trois billets.....Merci et au revoir !  Une scène banale, sans anicroche. Pourtant, l'affaire était souvent moins idyllique. L'établissement pouvait être bondé, quand il n'était pas tout bonnement fermé. Sans parler des humeurs changeantes des employé(e)s ....

Aujourd'hui, plus de deux millions de distributeurs automatiques de billets (selon ATM Industry Association), sont éparpillés dans le monde entier. Ils fournissent de l'argent 24 heures/24, 7 jours/7. 

Outre le retrait, ces guichets permettent de consulter son solde, de faire des dépôts de chèques et de transférer des fonds en toute - relative - sécurité. Visa, Master Card, American Express....on a les cartes en main et ...la banque dans la poche. Pratique, commode, indispensable. 

Comme souvent, la paternité de cette merveilleuse invention est controversée. 

En 1939, Luther George Simjian, concepteur américain, d'origine arménienne, à l'idée de créer l'ATAM (Automatic Teller Machine), une petite machine qui permet aux clients d'effectuer des transactions financières. Il dépose vingt brevets liés à son nouveau dispositif et persuade la City Bank de New York (aujourd'hui Citibank) de faire un essai.

Six mois plus tard, les responsables de l'établissement lui annoncent, avec embarras, l'insuccès de ce guichet. «Il semble que les seules personnes employant les machines étaient un petit nombre de prostituées et de joueurs peu désireux de traiter avec des caissiers face à face» écrira George Simjian plus tard.

L'appareil est donc retiré. Trois décennies plus tard, James Goodfellow met au point, au Royaume-Uni, une machine en phase avec son temps, pour un coût d'investissement faible. Le brevet (n°1197183) est enregistré le 2 mai 1966. Le guichet automatique à cartes, était né. 

James Goodfellow l'inventeur du Guichet automatique.
James Goodfellow

Parfois, la vie n'est tout simplement par juste. Mark Zuckerberg a crée Facebook et vaut désormais des milliards de $ - James Goodfellow a inventé quelque chose utilisé par des millions de personnes dans le monde chaque jour - le distributeur de billets - mais cela ne l'a pas rendu riche. La veille du 50eme anniversaire de son invention, Goodfellow a déclaré à Guardian Money qu'il n'avait gagné que 15 $ grâce au brevet et n'en avait pas fait un sou de plus depuis. «Vous pouvez imaginer ce que je ressens quand je vois des banquiers recevoir des bonus de 1 million de livres sterling. Je me demande en quoi ils ont le plus contribué au secteur bancaire que moi pour le mériter. Cela n'a pas beaucoup de sens pour moi, mais c'est la manière dont le monde tourne», dit Goodfellow à The Gardian en 2016. 

John Shepherd Barron -  inventeur du guichet distributeur de monnaie
John Shepherd Barron

En fait, l'histoire a surtout retenu le nom de John Shepherd-Barron, directeur de la société De La Rue, comme étant l'inventeur du premier distributeur automatique de billets. L'idée lui vient après un épisode rocambolesque, impensable au XXIe siècle. «Je me souviens de la nécessité, en 1965, d'aller à l'agence le samedi matin pour y retirer tout l'argent dont j'allais avoir besoin durant la semaine. Mais je suis arrivé trop tard et elle était fermée. J'ai dû demander au garagiste local de m'échanger du liquide contre un chèque. Ce soir là, j'ai commencé à réfléchir à un meilleur moyen d'avoir accès à mon argent, quand je le voulais. J'ai pensé aux distributeurs de chocolats, où une barre chocolatée est délivrée contre l'insertion de pièces de monnaie dans la machine, et je me suis dit qu'il devait bien être possible de faire de même avec l'argent de chacun» se souvenait-il.....

Deux ans plus tard, l'ingénieux Écossais présente son concept à Harold Darvill, président de la Barclays, qui flaire là un bon coup à jouer. Des billets à la place de chocolatines ? Why not ? Le premier guichet «encastré dans le mur» (hole in the wall, en anglais) est installé à l'agence d'Enfield, dans la banlieue nord de Londres, en juin 1967.  Les clients de la banque introduisent un «carton» imprégné d'un produit radioactif, puis ils tapent un code à quatre chiffres ( Mme Shepherd n'arrivait pas à en mémoriser davantage !) . Résultat : un tiroir s'ouvre brusquement avec 10 livres sterling à l'intérieur ! Le succès est immédiat : à la fin des années 1960, il y a 781 distributeurs dans le monde. Depuis les distributeurs automatiques bancaires (DAB) ont fleuri partout sur la planète, même dans les endroits les plus reculés. Le plus inaccessible ? Certainement celui de la station américaine antarctique de McMurdo, située au sud de l'île de Ross !  

Insigne O.B.E

Il y a eu des discussions pendant des années pour savoir qui devrait officiellement entrer dans l'histoire comme «l'inventeur du guichet automatique», et en 2005, John Shepherd-Barron a reçu la distinction d'officier de l'ordre de l'Empire Britannique (OBE) pour ses services aux banques en tant qu' «inventeur du distributeur automatique de billets». Mais le gouvernement britannique dit maintenant sans équivoque que c'est Goodfellow qui a inventé le guichet automatique, il semblerait donc qu'après toutes les querelles, sa place dans l'histoire est désormais assurée. 

La rivalité entre les deux hommes s'est exacerbée lorsque Shepherd-Barron a été décoré pour son exploit. Goodfellow a dit : «Mon seul grand regret est de ne jamais avoir rien dit à ce sujet jusqu'à ce que John Shepherd-Barron reçoive l'O.B.E en 2005. Cet honneur a été accordé au motif qu'il était l'inventeur du distributeur automatique de billets. Cela m'est resté dans la gorge et j'ai fait un peu de bruit. De 1966 à 2005, je n'ai jamais rien dit, ce qui était une grosse erreur»

Finalement, en 2006, Goodfellow a reçu l'O.B.E pour ses services auprès des banques en tant que «Breveteur du numéro d'identification personnel».  En dépit d'être nommé O.B.E dans les honneurs d'anniversaire de la reine pour son invention du numéro d'identification personnel, il regrette le manque de reconnaissance et de compensation pour son inventivité, puisque les codes PIN sont omniprésents aujourd'hui.

Goodfellow a admis qu'il n'avait pas inventé le concept d'un distributeur de billets, «mais j'ai inventé la façon de le faire, alors je pense que je devais recevoir le mérite d'avoir inventé le distributeur d'argent». 

Shepherd-Barron n'est plus en vie pour plaider son cas, mais dans un interview de Guardian en 2005, il était assez chiffonné à propos de son rival : «Je ne le connais pas, alors bonne chance à l'homme, mais il est clair que la différence entre Goodfellow et nous, c'est que nous avons pensé à tout le concept du système, ce qui était important pour les banques qui l'on acheté. Son invention me rappelle celle de l'aéroglisseur, un échec élégant.»...(Pas très sympa ce Shepherd-Barron ! ) 

La bonne nouvelle pour Goodfellow est que le site ATMInventor.com rassemble tous les différents candidats au titre et conclut : «Qui a inventé l'idée d'un guichet automatique ? Nous pensons que c'était l'inventeur arméno-américain Luther George Simjian. Qui a inventé le guichet automatique tel que nous le connaissons ? Nous devons penser que c'était James Goodfellow en Écosse pour avoir obtenu  le  brevet en 1966. Qui a inventé la conception du guichet automatique autonome que nous connaissons aujourd'hui ? Nous pensons que c'est John D White pour Docutel aux États-Unis. Mieux encore, le Home Office a maintenant officiellement reconnu la réussite de Goodfellow dans sa dernière édition d'un guide de 180 pages intitulé Life in the United Kingdom. Dans la section consacrée aux «grandes inventions britanniques du XXe siècle», il est dit : «Dans les années 1960, James Goodfellow a inventé le distributeur automatique de billets (ATM) ou «distributeur de billets». 

Goodfellow a finalement été intronisé au Scottish Engineering Hall of Fame en 2016. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents